J’ai porté mon grabat

Ce texte inspiré de l’évangile de Jean « Prends ton Grabat et marche » nous redit qu’il est possible avec l’appui de Dieu, de prendre sa souffrance avec courage et d’avancer. Il nous rappelle que quelque soit le lieu (un temple païen) et le jour (c’est un jour de Shabbat), Dieu n’est jamais absent de ce monde et qu’il soutient chaque Homme qui décide de «  se lever »et d’agir.

Extrait musical

J’ai porté mon Grabat
Comme l’infirme de Béthésda
J’ai porté mon grabat
Et la vie s’est frayée un passage

Et j’ai pensé au grain de blé,
J’ai décidé de m’abandonner
A la terre qui m’a porté,
A la terre qui m’a accueilli,
Et la semence a porté du fruit
Et la semence a donné la vie.

Et j’ai ouvert mes portes à Dieu
Même brisé mes verrous de fer.
J’ai voulu trouver ma voie,
Puisé à l’élan de la foi,
Et Dieu a vu au cœur de mon coeur
Le dieu secret qui vivait en moi.

Et j’ai senti cette lumière
Transfigurer mes joies et mes peurs.
Quand les mots deviennent chair,
Et la mort la résurrection,
La vie se lève et à chaque pas
L’homme debout devient éternel.

Le chant « J’ai porté mon grabat » est disponible sur l'album « Voyageur d'espérance ».