Jésus-Christ, 2000 ans d'amour

Au gré du temps, au gré des rencontres, des visages se dessinent et des sentiments mûrissent. C'est ainsi que sont nés douze textes, douze mélodies très variés qui veulent être le reflet et le témoignage de tous ces instants vécus : joie, tendresse, souffrance, amour et espérance. Et si c'est là aussi le visage du Christ ?

Les chants de l'album : À la mesure sans mesure et 2000 ans d'amour.

Ecrit en collaboration avec Benoît Gschwind, Claude Bernard, Dominique Mazoyer et Paul Cros. Une fête du temps pour faire mémoire de l’Eucharistie et témoigner « à temps et à contre temps ».

Nés du temps et des rencontres, douze textes, douze mélodies très variées qui veulent être le reflet et le témoignage de tous ces instants vécus : joie, tendresse, souffrance, amour et espérance. C'est là aussi le visage du Christ !

Découvrez un chant

« Si tu savais le don de Dieu »

Source Évangélique : Jn 4, le récit de la Samaritaine.

Sur notre Planète Mission d’aujourd’hui comme pour la samaritaine autrefois, le don de Dieu nous est proposé par Quelqu’un qui nous rencontre et qui nous parle (st 1) ; Quelqu’un qui réveille la soif de l’eau vive et qui nous donne son pardon après nous avoir aidé à voir clair au fond de nous (st 2). Il révèle le lieu de l’adoration en Esprit et Vérité (st 3). Animé par l’Esprit Saint, « don suprême de Dieu », nous partons vers le large (st 4) et nous vivons l’expérience d’Israël at désert, nourris de la manne et devenus fraternels par le partage (st 5). Notre vie s’éclaire par la marche à la suite du Christ, le Fils de Dieu mort et ressuscité (st 8 et 9). A notre tour, nous devenons des « semeurs qui partages la joie du moissonneur » (Jn 4, 26), des prophètes, messagers du Christ auprès des passants rencontrés en qui nous reconnaissons le don de Dieu déjà existant. Notre foi au Sauveur du monde devient alors parlante et communicative (st 6 et 9). Et toute vie chrétienne termine sa mission par le retour au Père, pour rencontrer un bonheur que « nul œil n’a jamais vu, nulle oreille n’a entendu… » (st 10).

Utilisation

Au cours d’une Eucharistie, st 1 et 2 au début, (la 2, comme introduction à la démarche pénitentielle) ; st 6 et 7 après l’Evangile ou l’homélie (sur le thème planète-Mission), st 3 à l’offertoire ; st 5, 8 et 10 à la communion ; st 4 et 9 : envoi. Ou bien en dehors d’une Eucharistie, lors d’une célébration sur la mission.

Paroles de Claude Bernard, musique de Gilbert Gafah.

Disponible sur l'album « C'est ensemble qu'on ira ».